samedi 31 mars 2012

Dernière minute : Inauguration angevine - François Bayrou a cédé sa place à Nicolas Sarkozy...!


on ne vous dit pas tout :

« LA VIE EN GRAND », jusqu'à Austin

ANGERS-LOIRE-VALLEY INAUGURE SES NOUVEAUX PANNEAUX ELECTORAUX LUNDI PROCHAIN EN PRESENCE DE FRANCOIS HOLLANDE ET DE  FRANCOIS BAYROU. VENEZ NOMBREUX. RENDEZ-VOUS DEVANT LE STADE JEAN-BOUIN A 10 H 30 – LUNDI PROCHAIN



Participer à une société qui rendrait les hommes meilleurs, est-ce possible ?. Oui, si nous, électrices et électeurs, on chasse les affairistes pour les remplacer par des politiques incorruptibles et, qui sont aussi de bons gestionnaires.
 
1er avril 2012 au pied du château du Roi René à Angers
« Toutes les doctrines, toutes les écoles, toutes les révoltes, n'ont qu'un temps ». Charles de Gaulle

HOLLANDE et SARKOZY sont à 50/50 à Bity....


On va vivre un véritable suspens au château de Bity !. Chez les CHIRAC « Sarran-t-il le méningiome sous-arachnoïdien vraisemblablement possible ?.»

« Dans son numéro paru jeudi dernier 29 mars, le magazine Paris Match révèle que Jacques Chirac roule bien pour Hollande pour la prochaine élection présidentielle....»

L'élue du Conseil général de Corrèze, la femme de l'ancien Président de la République Française, elle a clamé partout qu'elle soutiendra Nicolas Sarkozy !. [ Souvenez-vous que, jusqu'en 2008, cette élue RPR-UMP au C.G. du 19, elle avait "les épaules assez large" pour soutenir activement la droite majoritaire.  Pendant 40 ans, c'est pourtant bien son parti politique qui en a été le responsable de cet énorme endettement du département de la Corrèze.].

Si François Hollande, président du Conseil Général de La Corrèze, est élu président de la République, il va se retrouver, une nouvelle fois, à la tête d'un endettement faramineux de la France. Et là, ce sera une autre paire de manches ; surtout sous la tutelle de l'euro-mark allemand et sans planche à billets. Le prochain Président en aura bien besoin de :
 
Référendum du Dimanche 29 mai 2005
NON : 54,68 %. OUI : 45,32 %

N'oublions pas que seulement 10 pays sur 25 avait choisi la ratification par référendum, Danemark, Espagne [référendum puis par voie parlementaire], France, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas [référendum puis par voie parlementaire], Pologne, Portugal, République Tchèque, Royaume-Uni. Le Président Jacques Chirac, en vrai gaulliste, il voulait que le peuple français s'exprime dans les urnes afin de choisir son existence et son destin. Le 29 mai 2005, par un NON à 54,68%, le peuple français avait rejeté le Traité de Rome 2004 et à l'établissement d'une Constitution pour l'Europe.


Le NON au traité de Rome II : "... La tranche d' âge la plus opposée au traité constitutionnel en 2005 était celle des « 35-54 ans ». Elle comprenait déjà celle qui était la plus hostile au traité de Maastricht en 1992 (à savoir les « 25-34 ans »). La suite leur a donné raison

vendredi 30 mars 2012

France, destination rêvée pour apprenti délinquant de la route...!


Download

Ça y 'est, j'ai reçu mon excès de vitesse, 92 km/h au lieu de 90 sur une double voie à 23h28. Je suis un délinquant et, parce que je suis un délinquant, j'ai dû m'acquitter de 45 euros et, 1 point de mon permis m'a été retiré. Ce permis m'avait été attribué, en son temps, à titre permanent. Ceci n'est plus le cas avec la législation sur le permis à point qui est intervenue, bien après l'obtention de mon permis.

Ce qui tend à prouver que demain, une législation nouvelle peut me supprimer partiellement ou totalement ma retraite, comme cela vient d'être fait en Grèce. Dans le même temps où je me faisais flasher, une équipe de gendarmerie (que je paie) avait mis en place un radar mobile. Momo est arrêté ; il s'est fait radariser à 142 km/h au lieu de 90, dans une voiture volée et, sans permis.

Le lendemain, Momo est jugé en comparution immédiate. Il est assisté d'un avocat désigné d'office (que je paie). Il a été condamné par le juge (que je paie) à 2 mois de prison avec sursis et à 0 euro d' amende, car non solvable. Cela fait des économies à la CAF (que je paie). Bien entendu, il n'a pas eu de retrait de point sur le permis qu'il n'a pas encore passé. Et, Momo est rentré tranquillement à la maison, il n'a pas dépensé un centime. Il pourra recommencer, jusqu'à ce que sa peine ait atteint au moins 2 ans de prison ferme (peine qui, en France, commence à être exécutoire).

Ouf ! Jai économisé les frais de prison (que je paie). Ayons une pensée émue pour le propriétaire de la voiture volée qui se bat avec la justice, pour ne pas payer les nombreuses contraventions de radar fixe qu'il a reçu.

 
Vive la République, vive la France et, vive tous ceux qui la gouvernent !

mercredi 28 mars 2012

A un mois d'une élection présidentielle, ces « 32 Heures de Show à l'américaine » à l'évidence, elles suscitent des interrogations !. Hier soir, l'émission de la 3 a conforté mes doutes.De la colère et des constatations...


«.... Ce Soir (ou jamais !) est une émission consacrée à l’actualité vue par la culture, ce forum n’a pas vocation à devenir une tribune concernant les problèmes du Proche et Moyen-Orient ou des faits religieux, merci d’en tenir compte ».....Lu sur Forum FR 3 de l'émission de Frédéric Taddeï

Cependant , hier soir à 23 H sur FR 3, un débat « censuré » a bien eu lieu sur les actions monstrueuses du français criminel, feu Mohamed Merah. Si l'on s'en tient stictement à la mise en garde précédente, certains propos d'invités sur le plateau de Frédéric Taddeï ont fait ressortir certaines vérités, très souvent occultées par les politiques et par les médias. En revisionnant  la vidéo de l'émission, on constate les énormes clivages sociologiques entre les intervenants.

Chez Taddeï, hier soir, il y en avait un mélange d' « Auguste Comte, de Marx , Durkheim, Weber, Alain de Touraine, Paul Bourdieu,.... ». Ce qui a donné parfois un débat de « science positive », souvent étouffé par un sentiment de mal-être, très perceptible sur certains visages. Déblatérer contre l'un, l'une ou l'autre des personnes présentes dans l'émission, le sujet est trop grave pour en rajouter et faire exploser la marmite. Certaines personnalités politiques n'attendent que ça pour rajouter de l'huile sur le feu.

Ce qui suit :
C'est un extrait historique sur les problèmes de population.
C'est aussi un avis franc et direct sur les réels bouleversements de la société française et de la vieille Europe.
C'est l'avis de deux Prix Nobel qui condamnent le libéralisme
incontrôlé. 
C'est un exemple de vaine lutte contre la fraude à la Sécurité Sociale.

C'est aussi un réquisitoire envers une certaine classe politique :

En 1948, Jean Prévost faisait un état des lieux "des problèmes de population qui avaient dominé le siècle dernier". Par extrapolation, on peut dire aujourd'hui, que les problèmes soulevés, il y a maintenant plus de soixante ans par Jean Prévost, ils sont devenus un impératif du "vivre ensemble" à résoudre. Si l'on en est là aujourd'hui, c'est, bien sûr, que nos responsables politiques n'ont pas fait tout ce qu'ils auraient dû faire.

Puisque l'on ne peut pas se passer de la politique, osons les mettre au banc, tous ces politicards mal élevés et jaloux, ces affairistes, ces condamnés de droit commun qui continuent à exercer leurs mandats, ces hypocrites profiteurs. Les opportunistes en politique, les partis politiques n'en manquent pas !.

Apès avoir vidé mon sac, il faut bien l'admettre, en général, les hommes politiques sont majoritairement honnêtes. Tous que nous en sommes, nous ne pouvons plus nous permettre de soutenir le socialisme utopique et, encore moins les sociaux-révolutionnaires. Pensons à l'avenir de nos jeunes générations qui vivront moins bien, si nous ne nous engageons pas vers un régime socialisant qui favoriserait la liberté d'entreprendre et qui contrôlerait son  système monétaire. Soyons impitoyables avec celles et avec ceux qui veulent servir tout le monde sans se préoccuper, si ils en ont les moyens financiers. Se rejeter les responsabilités quand on a mal géré, soi-même, l'argent du contribuable, celui de son électrice ou de son électeur, vous ne trouvez pas que c'est d'abord un signe d'incompétence personnelle ?. 

Manifester sa colère et exprimer son désarroi publiquement ou dans les urnes, c'est bien. Ce qui serait un plus, indispensable à notre société, ce sont des femmes et des hommes qui détiennent les capacités nécessaires et, qui oseraient s'unir, afin de  bousculer ces politiques indécrottables qui ont mal géré les finances publiques de leur commune, de leur département, de leur région et de leur pays. 

Place au rajeunissement de la classe politique et, exiger un éclaircissement dans les rangs, c' est un impératif économique. Le scrutin à la proportionnelle devient une urgence, si l'on veut encore être considéré  comme un pays démocratique aux yeux du monde.



« Une révolution sous nos yeux » - « Prix du livre Incorrect 2012 »

Présentation de l'éditeur

Prix du livre Incorrect 2012

« L'Europe peut-elle rester la même si sa population change ? Selon Christopher Caldwell, la réponse est non. Une Révolution sous nos yeux constitue la première analyse sans concession des bouleversements colossaux induits par les vagues d'immigration à dominante musulmane que connaît l'Europe de l'Ouest et la France en particulier, depuis un demi-siècle. Observateur scrupuleux de l'Islam et de l'Europe depuis plus de dix ans, Caldwell montre que les élites européennes ont sous-estimé voire totalement éludé les effets sociaux, spirituels et politiques de l'immigration musulmane, qui sont considérables et durables, au profit des effets économiques, qui sont faibles et transitoires. Alors que des populations d'origine étrangère de plus en plus sûres d'elles-mêmes défient les fondements de la culture européenne, les commentateurs réagissent soit par la peur et la fureur soit par des platitudes évasives. Une Révolution sous nos yeux évite ces deux travers. Par la force d'une documentation méticuleuse et l'honnêteté de son propos, ce livre expose clairement de quelle façon l'immigration musulmane est en passe de remodeler définitivement l'Occident.» 

Biographie de l'auteur

Christopher Caldwell est journaliste, diplômé de Harvard et spécialiste des affaires politiques européennes. Il est éditorialiste au Financial Times et rédacteur au Weekly Standard ainsi qu'au New York Times Magazine. Michèle Tribalat est démographe, directrice de recherche à l'INED et spécialiste de l'immigration. Elle a publié de nombreux ouvrages dont Les Yeux grands fermés (Denoël, 2010).
Sources Google, Editions du Toucan, Amazone.fr 


" Constatant qu’un demi-siècle d’immigration de masse a échoué à produire un melting-pot en l’Europe, Christopher Calwell propose une analyse provocante et sans faille de cette révolution démographique, en grande partie inattendue, qui se déroule sous nos yeux.

« Un livre magnifiquement documenté, aux arguments solides et moralement sérieux. Toujours alarmant, jamais alarmiste. » Dwight Gardner – New York Times

« Personne ne peut sérieusement mettre en doute après la lecture de ce livre que l’immigration à grande échelle, en particulier musulmane, est en train de transformer profondément l’Europe »

Niall Ferguson – Professeur à Oxford et Stanford.
Préface de Michèle Tribalat.
Source :  Editions du Toucan


L'américain Milton Friedman, promoteur du libéralisme tempéré par le contrôle de l'Etat sur la monnaie, Prix Nobel 1976

Le français Maurice Allais, Prix Nobel d'économie en 1988, un dernier entretien  avec François Ruffin, le 11/10/2010. « Maurice Allais : « Contre le mondialisme, vive le protectionnisme ! »


Maurice Allais répondait ceci : « L’idéologie que j’appelle « libre-échangiste mondialiste » a déjà fait d’innombrables victimes dans le monde entier. Pour une raison simple, empiriquement vérifiée : la mondialisation généralisée des échanges, entre des pays caractérisés par des niveaux de salaires très différents, entraîne finalement partout, dans les pays développés comme dans les pays sous-développés, chômage, réduction de la croissance, inégalités, misères de toutes sortes. Or, cette mondialisation n’est ni inévitable, ni nécessaire, ni souhaitable.»

Assemblée Nationale

COMMISSION DES AFFAIRES SOCIALES
MISSION D’ÉVALUATION ET DE CONTRÔLE
DES LOIS DE FINANCEMENT DE LA SÉCURITÉ SOCIALE
Jeudi 1er juillet 2010

Séance de 9 heures Compte rendu n° 15

Présidence de M. Jean Mallot et M. Pierre Morange, coprésidents
[...]
« Mme Rolande Ruellan. Les caisses ont d’ores et déjà l’obligation d’établir des plans de lutte contre la fraude. Il reste évidemment à les appliquer. [...]
Il faudrait aussi que les caisses utilisent mieux les données dont elles disposent et soient plus actives face à certaines anomalies statistiques. Notre rapport cite par exemple l’étonnante longévité des ressortissants algériens bénéficiant d’une retraite française en Algérie : le nombre de pensionnés centenaires, selon les chiffres de la direction de la sécurité sociale, serait supérieur au nombre de centenaires recensés par le système statistique algérien… Certes il est difficile d’aller contrôler dans le monde entier s’il y a « fraude à l’existence » des pensionnés auxquels est servie une retraite française, mais il est néanmoins possible d’agir.
En ce qui concerne les différentes pratiques évoquées par M. Jean-Luc Préel au sujet de l’Assurance maladie, nous avons observé de la part de la Caisse nationale d’assurance maladie une très grande mansuétude à l’égard des professionnels de santé, alors que les textes prévoient qu’en cas de non-respect des règles de tarification ou de facturation, le professionnel ou l’établissement peut être contraint au remboursement de l’indu dont il est responsable. Cette indulgence vise peut-être à préserver de bonnes relations conventionnelles entre les caisses et les syndicats de médecins. Les tableaux figurant dans notre rapport montrent pourtant qu’il est beaucoup plus rentable de poursuivre les fraudes et abus des professionnels de santé que de s’attaquer à ceux des assurés. Les difficultés tiennent souvent aux problèmes de frontières ; je pense au cas de ce médecin de Seine-Saint-Denis, le docteur Poupardin, qui a récemment fait parler de lui dans la presse en revendiquant ouvertement son choix de ne pas respecter l’ordonnancier bizone, afin que ses patients modestes puissent bénéficier d’une prise en charge à 100 %...[...].
LIEN : http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-mecss/09-10/index.asp

Madame Rolande Ruellan, Conseiller maître à la Cour des comptes (en 1998).

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

lundi 26 mars 2012

Citoyens français, la souveraineté française n'existe plus que dans la bouche de nos politiques UMPS !. Ils ne font que de nous mentir !



Et peut-être bien avant !...

To go to rack and ruin


Depuis 1973, toutes ces élites politiques de droite comme de gauche, elles ont participé activement à l'acharnement de la constuction de cette Tour de Babel de la zone euro, sans l'acceptation du peuple français. Leur bilan est catastrophique pour la société française multiconfessionnelle et, pour nombre de pays voisins.

La Grèce est finie. Le Portugal est parti en vrille. L'Espagne s'en va à la dérive. La Belgique, l'Angleterre, l'Irlande, la France, les Pays-Bas courent à la ruine, etc.....

Banque de France sous tutelle de la BCE et du MES plus le FMI, les services postaux fonctionnent de moins en moins bien et, les tarifs d'expédition de lettre et de colis explosent [ ex : lettre de 21 grammes = 1 € et boîtes chronopost inabordables ]. La santé et les services publics sont à vau-l'eau. L'éducation, les services fiscaux, la police et la justice, toutes ces administrations sont sur la corde raide. Quelle hyprocrisie de constater que les valeurs citoyennes prônées par nos élites politiques ne refont surface qu'à chaque élection.

Comment ces politiques peuvent-ils encore oser se présenter à une élection quelle qu'elle soit ?. De deux choses l'une, soit ces personnalités n'aiment pas la France et les français, comme vient de le dire Depardieu ; soit elles sont d'une incompétence notoire !. Dans les deux cas, ces politiques ne méritent plus de servir la République, ni de se servir et, encore moins de s'en servir pour placer leurs familles et les petits copains.... Il faut les censurer le plutôt possible. Le bulletin de vote, c'est fait pour ça..

Un vent du Sud-Ouest soufflerait-il fortement dans la campagne du président-candidat, Nicolas Sarkozy ?.

Révélations : à qui a profité l'argent de Bettencourt ?

...[...] « Les carnets de Banier
Mais ces faits concernent aussi, et surtout, le versement à deux reprises de 400 000 euros en liquide, en pleine campagne électorale de 2007. Le premier aurait eu lieu le 5 février, ce qui correspond exactement à la date où Eric Woerth, alors trésorier de l'UMP, et Patrice de Maistre se sont rencontrés. Le second, toujours de 400 000 euros, daterait de l'entre-deux-tours de l'élection présidentielle. Le 26 avril très précisément. Une heure après ce versement, Liliane Bettencourt aurait eu une conversation avec le photographe François-Marie Banier, qui avait pour habitude de tout noter scrupuleusement dans son journal de bord. Les enquêteurs de la brigade financière de la préfecture de police de Paris y auraient notamment découvert la trace des coursiers ayant convoyé ces fonds, mais aussi les propos de la milliardaire qui aurait déclaré : « De Maistre m'a dit que Sarkozy avait encore demandé de l'argent, j'ai dit oui. »...... »
http://www.sudouest.fr/2012/03/26/a-qui-a-profite-l-argent-de-bettencourt-669925-710.php

En période de campagne présidentielle, peut-on encore croire aux chiffres publiés par le Gouvernement, par Bercy et par l'Insee ?.

samedi 24 mars 2012

Délocalisations, prises de participations, Nicolas Dupont-Aignan, Marine Le Pen et son "infiltrée journaliste", après la Grèce, le Portugal...


Vite, vite une loi, à moins qu'il ne soit plus possible de légiférer [LOL] !. Quels seront les candidates ou les candidats à la Présidence de la République française qui oseront dire que la grande majorité des français, salariés et retraités, ils ne pourront que voir leur revenu diminuer considérablement dans les mois à venir et, surtout dans les prochaines années.

Si la France en est rendue à cette dernière extrémité, les citoyens français ne doivent s'en prendre qu'à l'insouciance des personnalités politiques qu'elles ont élus.

L'Etat UMP-Sarkozyste a laissé, pour ne pas dire encouragé, les délocalisations en masse dans les pays européens à faible revenu et, chez nos voisins du Maghreb. Pendant que notre gouvernement  continue à brader notre immobilier républicain [ Paris-Province] aux familles de dictateurs étrangers, voilà que les grandes sociétés, encore françaises, elles ont, elles aussi, accéléré le mouvement des prises de participations étrangères dans leur société et dans leur conseil de surveillance !.

Les grands groupes français, Total, Vinci, Veolia, LVMH dirigé par Bernard Arnault, le Groupe médias Lagardère, le PSG, etc..., ils sont tous avides des importantes réserves financières des chinois et des pétrodollars des qataris et des brésiliens.

 

Dimanche 25 mars à 13h, rendez-vous à la salle Equinoxe à Paris

Nicolas Dupont-Aignan sera l'invité politique de RTL en direct à 9h20 demain [ce] matin et dimanche au Grand Rendez-vous Europe 1, i-télé et Le Parisien en direct à 10h10. Ce sera l'occasion pour moi d'inviter les Français à se joindre à nous.

Dimanche 25 mars à 15h30, rendez-vous à Nantes.
Cette publicité est dédiée à une infiltrée de l'infiltration choisie. Vous savez, cette "journaliste" qui se victimise à cause des conséquences de ses choix  personnels et politiques !. Jusqu'à preuve du contraire, le Front national ne l'a pas agressée physiquement ?. Vous qui adorez prendre des risques, allez donc infiltrer les milieux djihadistes-salafistes et autres organisations fondamentalistes. Eux, ils ne rigolent pas avec la liberté d'expression et, la liberté tout court.
Je ne suis pas "F-HAINE" comme vous pourriez le penser, je suis un citoyen français, père et grand-père, qui pense à l'avenir de sa famille  et, qui réfléchit tout comme vous mais, certainement avec beaucoup plus de circonspection.
Capture d'écran " Histoire immédiate - Le diable de la République "
Notre "infiltrée" Caroline Fourest, martyre du FN, est située à droite de la photo de Jean-Marie Le Pen.
La dernière page A3 " Enquêtes aux extrêmes " du quotidien régional, le Courrier de l'Ouest de ce samedi 24 mars, c'est peut-être ça qui en est à l'origine de mon opinion sur cette infiltrée dans des milieux soft !.

Dans Tocqueville Magazine, Le Flash, lundi 19 mars 2012, voici un extrait de « Après la Grèce, le Portugal...»

« Après la Grèce, le Portugal sera-t-il la prochaine victime de l'action conjointe, solidaire et « fraternelle » de l'Europe et du FMI ? La question se pose à la lumière des dernières nouvelles de ce pays. En écrivant, il y a peu, qu'il ne fallait pas aider la Grèce, nous ajoutions que l'Espagne et le Portugal risquaient d'être emportés dans la tourmente et les dernières nouvelles ne sont pas rassurantes.......

LA RUINE

La ruine, à la fois pour les pays prétendument aidés et pour l'Europe, est au rendez-vous. Dans le cas de la Grèce, l'argent est versé dans un trou sans fond. Pour le Portugal et, demain, pour d'autres l'argent est déversé sans apporter aucune solution pratique. Pour les pays prêteurs, c'est la ruine par les impôts ou l'endettement nécessaire. Ces pays sont les membres de la CEE, en un premier cercle, et tous les membres du FMI dans un deuxième : c'est donc la terre entière. La dramatique panne de croissance de l'Europe y trouve une partie de ses explications.


Quant à la France, le premier ministre, François Fillon, a dit, il y a longtemps, qu'elle était en faillite. Il faut, en outre, observer avec tristesse que, sauf chamailleries de détail, tous les programmes des candidats à l'élection présidentielle se ressemblent par l'organisation programmée de la ruine : impôts et taxes en folie, chasse aux riches, déluge de lois, bureaucraties foisonnantes, aucune mesure de véritables économies, tir sur les entreprises, etc.


Certains lecteurs de ces flashs regrettent qu'il n'est pas toujours proposé de solutions pratiques pour « sortir de l'auberge ». En fait, chaque fois que possible, il en est indiqué. Ici, le chemin existe et est à portée de la main. Il faut renoncer totalement au « tout-état », ce qui ouvrirait la voie de la richesse pour tous au lieu du partage de la pauvreté. A cette fin, il est absolument nécessaire de libérer les entreprises, seules créatrices de richesses. Les libérer implique de leur enlever le double boulet fiscal et règlementaire que les pouvoirs socialisants leur ont imposé depuis des décennies ! »

MICHEL DE PONCINS.

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr

dimanche 18 mars 2012

Rajouts le 19/03/2012.- 20 ou 30 000 "émeutiers" à Paris - Rancunier - Meetings politiques - Question qui fâche...


 
"Jean-Luc Mélenchon a frappé un grand coup hier place de la Bastille à Paris" Sud-Ouest
Il faut saluer cette forte mobilisation qui n'a embastillé physiquement personne !. Vous avez vu un drapeau européen à l'horizon de la porte Saint-Antoine ?. Pourquoi Jean-Luc Mélenchon, député européen, aurait-il oublié le Parlement européen très "cher" au coeur du portefeuille de cet acteur principal ?. Peut-être s'est-il rangé aux dires de Charles Pasqua, en 1999 : "Député européen, ça ne sert à rien !".
Christine Vilvoisin,  et Xavier Rolland
FR 3 Pays de Loire

Guillaume Garot dans La Voix est Libre, extraits du 17 mars 2012

Marine Le Pen viendra-t-elle à Bouguenais ?
« Le meeting de Marine Le Pen pourrait être déprogrammé pour raisons de sécurité
Il devait avoir lieu à Bouguenais , sous un chapiteau et sur un terrain privé. Or, le terrain est situé au bout d’une route étroite au lieu dit Port Lavigne, un endroit difficile d’accès et qui pose donc des problèmes de sécurité. La mairie de Bouguenais a demandé la réunion d’une commission de sécurité pour autoriser ou non ce meeting qui devrait accueillir 2000 personnes. La réponse de la préfecture est attendue en milieu de semaine prochaine. (CV) »


Un gouvernement Français qui est incapable d'assurer la sécurité d'un meeting républicain mais, qui s'en va donner des leçons de démocratie à l'étranger, peut-il être encore crédible une seconde ?. 

Capture d'écran dialogue de sourd entre Frontistes Gauche-Droite !

Ajouter le lundi 19 mars 2012
______________________________________________

La France s'est lyophilisée dans l'Europe par la grâce des gouvernements français  successifs PS et UMP. Ils ont mis le peuple de France dans la merde... Tout le mal vient de la faiblesse des députés européens qui n'ont aucun poids face à la Commission européenne. J.L. Mélenchon, ex-PS doit en prendre toute sa part !


Un français, député européen, qui fait monter 20 000 ou 30 000 "émeutiers" à Paris, porte saint-Antoine, " ça veut dire quoi ?. Hé bun, j'vais vous le dire ", ça ne peut que satisfaire Nicolas. Ce leader du Front de gauche touche ses gros cachets par l'autorité Bruxelloises. Là-bas en Bruxelles-Capitale, Il ne s'en plaint pas de l'impuissance du Parlement européen qui ne sert à rien !. Charles Pasqua l'avait déclaré en 1999 sur l'A2, une émission de  TV " Europe, Le Grand Bazar ". Jean-Luc, tu continues à casser du François, je grimpe dans les sondages !.
Mélenchon pire que Chevènement en 2002, ce n'est pas une impossibilité ?.

Mélenchon, joue-t-il à qui perd gagne ?.
" Dans cette interview donnée à France 24 qui date de 2009, Jean-Luc Mélenchon parle d'une élection interne au PS qui s'était déroulée en 1997 pour laquelle les résultats avaient été "arrangés". Hollande devait avoir 85% des voix et Mélenchon 15%. Un "accord" que François Hollande n'a pas respecté."

"Ça l'amusait de me voir humilié" déclare le candidat du Front de gauche avant de conclure "je ne lui pardonnerai jamais..."

A chacun son meeting politique...


Meeting NICOLAS DUPONT-AIGNAN
A
PARIS


Meeting MARINE LE PEN
A
HANTES
PORT Lavigne - Sortie Pont de Cheviré
44340 Bouguenais

Question qui fâche !

Le Point rapporte que Laurence Ferrari se serait fait sermonner par son patron, lundi soir, après son émission Parole de Candidat sur TF1.

" Pour cause : sa question à Nicolas Sarkozy sur l'éventuel financement de sa campagne de 2007 par Kadhafi…"

samedi 17 mars 2012

Bayrou présente son projet pour la France fondé sur la solidarité. MICHEL DE PONCINS. explique sa POTION MAGIQUE DE L'INFLATION. La France devra-t-elle envoyer son or en Allemagne ?. Et dire que des tas de petites gens sont poursuivis par les services fiscaux pour des situations bancales et des rectifications contestables.


BCE, FMI, et maintenant un MES, un bunker financier bruxellois imperméable à tout contrôle, tout ce petit monde de la finance a fait exploser l'ensemble du système financier européen. Pour ne plus passer pour un ignare, je vous laisse le soin de lire la dernière analyse de monsieur Michel de Poncins. Les sommes publiées donnent le vertige et, toutes ces dettes monumentales vont paraliser combien de générations !. Aurions-nous des "voyous de la finance" à la tête de la BCE, du FMI et du MES ?. 

Tocqueville Magazine
LE FLASH

LUNDI 12 MARS 2012

LA POTION MAGIQUE DE L'INFLATION

L'inflation est une vraie folie mais elle est bien commode. Elle n'est douce qu'en apparence. Elle s'apparente à un véritable vol et est immorale de ce fait. Les petits, les sans grades en paient cruellement la facture. Voici qu'elle revient en force et avec l'aide surprenante de la BCE.

LES FAITS

Nous nous trouvons devant une gerbe de faits plus ou ou moins récents qui, tous, relèvent de l'hydre à plusieurs têtes.

La BCE, sous l'ère Trichet, était perçue comme le bouclier « anti-inflatoire » ce qui sur la longue durée n'était que partiellement vrai. Avec son nouveau directeur, l'italien Mario Dragui, elle a jeté aux orties tous les beaux principes. Elle vient de prêter, pour trois ans, 1 000 milliards d'euros, au taux record de 1 % , à 800 banques ; cette pluie bienfaisante a été reçue avec joie. La BCE va donc avoir à son actif des créances dont certaines sont pourries par avance. Son propre bilan est-il déjà faux de ce fait ? Mystère.

Parallèlement, et sans désemparer, le même torrent d'argent continue à se déverser sur le malheureux peuple grec ; à chaque fois un tour de vis supplémentaire s'acharne sur le petit peuple, les prédateurs publics qui exploitent la Grèce à leur profit étant soigneusement épargnés. Les mécanismes de cette inondation sont complexes et multiples ; le FMI prête son concours avec l'argent récolté dans le monde entier, en faisant des prescriptions qui ont montré souvent leur inefficacité, voire leur nocivité.

Il est surprenant qu'à chaque moment où, au hasard des négociations, la Grèce semble « sauvée » les marchés saluent l'opération par une hausse : ignorent-ils ou feignent-ils seulement d'ignorer que cet argent tiré de nul part va enfoncer davantage les économies européennes ? Cette réaction à chaud ne fait que conforter les politiques européens dans leur erreur fatale.

Un dernier fait est la glissade de l'euro organisée par le même nouveau directeur de la BCE et qui ressemble à une lente dévaluation.

L'ENDETTEMENT PUBLIC


L'endettement public est la pièce maîtresse du puzzle. Nous ne citerons pas de chiffres car tous les chiffres officiels sont faux, minorés sciemment le plus souvent.

D'énormes masses sont cachées sous le tapis, telles les cautions étatiques et les dettes des dinosaures publics du type SNCF ou SECU. La référence au PIB est aussi mensongère étant donné la fragilité bien connue de cet amalgame et les nombreuses manipulations dont il est l'objet.

Il demeure que dans toute l'Europe l'endettement public est abyssal, y compris chez la prétendument vertueuse Allemagne.

De tous temps l'endettement public s'est trouvé payé par l'inflation et nous y voilà.

GRIBOUILLE A LA MANOEUVRE


Pour se justifier vis-à-vis d'eux-mêmes et de leur public, les politiques ont besoin d'arguments qui, en l'espèce, sont tous de faux raisonnements.

A la base, se trouve l'idée qu'en « sauvant » la Grèce, l'euro serait sauvé et l'Europe par-dessus le marché. En même temps tout le monde pense à l'Espagne, à l'Italie, en attendant les autres... .

Quel que soit le jugement incertain mérité par ces objectifs, il se trouve que plus que probablement l'euro va éclater et que le moins qu'on puisse dire est que la superstructure européenne est bien malade.

L'idée qu'une pluie d'argent venant de nulle part lubrifierait les économies et relancerait la machine en panne peut effectivement faire illusion un moment : le redémarrage éventuel comme nous le verrons plus loin risque de n'être qu'un feu de paille.

Le projet de faciliter la compétitivité par une dévaluation, qualifiée de compétitive, est une nouvelle illusion. Dans l'immédiat l'économie reçoit une bouffée d'air, mais des rétorsions arrivent sans tarder. Une monnaie faible n'est une source de prospérité que très provisoirement.

La Suisse nous le montre. L'intérêt d'une monnaie forte est double. D'abord, dans la compétition mondiale, que la Suisse ne refuse pas, bien au contraire, les entrepreneurs sont conduits à l'excellence, à la fois dans les décisions et dans les investissements : c'est cette course à l'excellence qui crée la vraie richesse. Si le petit pays est à l'origine de firmes tout à fait considérables dans le domaine pharmaceutique, dans la haute technologie ou dans d'autres domaines : ce n'est pas un hasard.

Un autre avantage est de donner aux acteurs économiques la possibilité de faire des investissements à l'étranger dans des conditions perpétuellement favorables étant donnée la force de la monnaie nationale. Là aussi, la compétitivité issue de la liberté joue un rôle et permet justement aux firmes suisses de devenir des géants mondiaux sans payer trop cher la place à conquérir. Ce point est essentiel car la richesse d'une nation repose largement sur des investissements en capital bien conduits.

LES CONSEQUENCES


L'inflation est une pluie de billets qui se répandent partout. Il est question officiellement d'un total de trois mille milliards d'euros déversés sur le continent. Cet argent quasi gratuit, provoque certes une euphorie passagère mais comme une sorte de drogue.

Un effet négatif grave se produit sans que personne apparemment ne s'en rende vraiment compte ; les décisions de tous les acteurs sous l'influence de la drogue sont mal orientées. Ce peut être de modestes acteurs pour leur achat de logement ou leurs petits placements : gare aux bulles futures et à leurs déboires habituels quand la bulle éclatera.

Des fausses recherches, de faux produits, de fausses usines sont alors des erreurs fatales dans les investissements d'entreprises. Une économie bâtie sans des capitaux payés à leur juste valeur est construite sur le sable.

Avons-nous des chances d'échapper à l'inflation ? Probablement pas, car à l'horizon visible on ne voit pas les politiques revenir en groupe sur leur erreur.

Errare humanum est, perseverare diabolicum.

MICHEL DE PONCINS.

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr


Bayrou présente son projet pour la France fondé sur la solidarité


" Le candidat centriste François Bayrou a présenté mercredi son projet pour la France, synthèse de ses propositions économiques, sociales et institutionnelles, à partir duquel il entend bâtir un nouveau modèle de société basé sur "la solidarité ".....
http://www.boursorama.com/actualites/bayrou-presente-son-projet-pour-la-france-fonde-sur-la-solidarite-848487537279d5fd9543d590f5485326

Nos parlementaires se frotteraient-ils les mains au pays de Bayrou ?.


La solidarité des moins pauvres avec les plus pauvres, ça vous va bien de le dire mesdames et messieurs les parlementaires et sénateurs. Ajouter des moins à des plus, ça donne quel résultat au final ?. Ce ne sera que des moins pour l'ensemble des citoyens électeurs et surtout pour toutes celles et tous ceux qui sont justes au-dessus des minimas sociaux !. Quand ils ont tout payé, ils deviennent plus pauvres que les moins pauvres assistés.

Alors, comment l’Insee arrive à nous sortir une inflation annuelle à 2 % ?
Les journalistes de France 2 ont enquêté sur les prix alimentaires en grande surface en comparant les étiquettes sur un an : la hausse des prix s’établit à 9 % pour les grandes marques, 11 % pour les marques distributeurs (cf journal de 8h du 13 mars à partir de 4’). Les dépenses de consommation ne concernent pas que l’alimentation bien sûr, mais un autre poste important comme l’énergie (essence, électricité, gaz) augmente au même rythme, chacun peut le constater. Le logement ? Les prix se calment, mais ils ont fortement augmenté ces dernières années. Des postes sont stables, c’est vrai, comme le textile

http://www.planet.fr/a-la-une-arretons-de-croire-beatement-aux-chiffres-l-insee-inflation-est-10-en-france.177375.1912.html

La France devra-t-elle envoyer son or en Allemagne en garantie des futurs prêts accordés par la BCE à ses banques ?

http://www.planet.fr/a-la-une-france-devra-t-elle-envoyer-son-or-en-allemagne-garantie-des-futurs-prets-accordes-par-bce-ses-banques.176897.1912.html

« Un cadre dirigeant de Goldman Sachs démissionne et balance - 14 mars 2012 »


Et dire que le remplaçant de Jean-Claude Trichet à la BCE est un ancien cadre de Goldman Sachs, c'est pas rassurant pour l'avenir des pays de la zone euro !

L'ETAT n'aurait plus un sou mais, il ferait des cadeaux fiscaux aux plus riches ?.

Indécence et immoralité des personnalités politiques qui jettent l'argent du contribuable par les fenêtres et les niches fiscales !. Les 75% de taxes au-delà d'un million d'€ /an, de François Hollande, ils font figurent d'aumône à côté de ce qui suit :

Et dire que des tas de petites gens sont poursuivis par les services fiscaux pour des situations bancales et des rectifications contestables (validation notariale !) et bien tardives, plus de 3 ans et demi, (justificatifs travaux égarés pour cause de déménagement). Les sommes réclamées sont parfois dérisoires. Ces petits retraités (1300€/mois] n'ont pas les moyens de faire appel à un avocat, car dépassement du plafond de l'aide juridictionnelle (fonds de roulement des avocats !) !. Exemple précis : Rectification fiscale (arrondie) fixée à 700 € pour un calcul final de la créance fiscale de 1400 € [ après l'ajout de l'impôt sur plus-values de cession + RDS + prélèvement social + contribution additionnelle + CSG + intérêts de retard (dû à un réveil tardif des impôts) !. Jean de La Fontaine : " Que vous soyez puissant ou misérable.... , cette maxime est une vérité criante en France et spécialement en sarkozie !. Ces jours prochains, vous pourrez visiter les blog-spot.com : zen49 et zen-fiaflux, ce document fiscal sera reproduit avec d'autres "péripéties notariales, juridiques et...!.

mercredi 14 mars 2012

UDF-PS des vrais-faux amis !, News de Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen, " Je me suis souvent demandé....Mais un jour, il faudra payer ". 1965. Richard Anthony

En 1965, Richard Anthony chantait une chanson toujours d'actualité : " Je me suis souvent demandé....Mais un jour, il faudra payer ".

Invité ce matin sur Europe1, le président-candidat Sarkozy était toujours dans son rôle de "mal aimé" et, il a réactivé sa rangaine sur la victimisation de sa personne !. Madame Le Pen ne l'aurait pas épargné ?. Nicolas Sarkozy est-il une victime de sa naïveté pour refuser de voir que tous les médias et tout les partis politiques n'ont pas épargné Marine Le Pen et, à travers elle, ses millions d'électrices et d'électeurs, des "populistes" ?. N'en déplaise au parisianisme politique et médiatique, ces gens-là doivent s'attendre à d'énormes désillusions le 22 avril prochain. C'est un populiste qui fréquente le populo, tous les jours que Dieu fait, qui vous le dit.... 


Ce matin sur Europe1 « Les conducteurs de voitures sont des assassins » selon Nicolas Sarkozy qui répondait à un auditeur chauffeur-livreur !.

Pourquoi ne pas supprimer "ces armes" en fermant les industries automobiles ?.


Sortir de l'euro n'est pas une hypothèse, c'est une nécessité !

«...Après plus de dix ans d’existence, qu’en est-il ? Avant ou après la crise de 2007, dans tous les pays de la zone euro, pratiquement toutes les données économiques ont régressé. Les technocrates s’entêtent à ne pas reconnaître leurs erreurs, mentent et enferment l’Europe dans un politique utopique qu’ils prétendent sans retour, contre l’avis des peuples....»

Ses signatures en main, Marine Le Pen espère relancer sa campagne

http://www.boursorama.com/actualites/ses-signatures-en-main-marine-le-pen-espere-relancer-sa-campagne-ce1da9202b042c44d9a1beedbf99442a


Le Traité de Rome de 1957 instituant la CEE (Communauté Economique Européenne) avait prévu que les parlementaires européens seraient élus au suffrage universel et, que l'organisation ce cette élection commune aux pays de la CEE était placée sous la responsabilité du Conseil de l'Union européenne. Ce n'est qu'en 1979 que furent organisées les premières élections des parlementaires européens au suffrage universel dans chacun des neufs pays de la CEE et non communautairement comme indiqué dans le Traité de Rome !. ( Belgique, Danemark, France, Italie, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, République fédérale d'Allemagne, Royaume-Uni ).


Dans ces extraits d'articles du journal Le Monde du 22 mai 1979, vous verrez que les cachotteries, les sondages, les hyprocrisies politiques étaient monnaie courante, comme aujourd'hui !.

« M. Mitterrand insiste sur la «vocation européenne » du P.S. :

«... Il leur [P.S] faut plaider pour l'Europe, tout en évitant de donner prise à deux arguments : d'une part, celui selon lequel l'U.D.F. Et le P.S. ont des doctrines européennes convergentes ; d'autre part, l'idée selon laquelle les convictions pro-européennes l'emportent nécessairement sur la défense des intérêts français.

C'est pourquoi il ne se passe pas de discours sans que le premier secrétaire du P.S. rappelle que le combat européen est d'abord celui de la gauche contre la droite, sans qu'il souligne la volonté de ne rien céder d'essentiel aux partenaires de la France. M. Mitterrand va d'ailleurs au-delà en présentant la construction européenne comme l'occasion, pour la France, de retrouver une vocation universelle.
Est-ce la conscience que ces multiples précautions peuvent, à la longue, obscurcir le dessein européen des socialistes ?. ..... » Jean-Marie Colombani

http://zen-fiatlux.blogspot.com
Courriel : fevrieralain@hotmail.fr