dimanche 31 mai 2015

Bonne Fête à toutes les mamans et bon dimanche à toutes et à tous, petits et grands ...


.

Dernier dimanche de mai, on fête les mamans,
Tradition importée par les anglo-saxons,
En mille neuf cent quatorze par les américains.
Cette fête commerciale n'est pas un argument
Pour ne pas honorer, toutes nos mamans canons.
Bonne Fête mes chères mamans sera le mot de fin.


Combien d'Hommes et de Femmes y ont laissé leur vie
Dans des camps allemands et les camps de Pologne,
Nos hommes politiques ont-ils perdu l'esprit,
Ou sont-ils devenus des monstres sans vergogne !

On oubliera jamais.

Cacher ces vérités, fuir les réalités
Inventer des prétextes, se mentir à soi-même,
Pour ne pas révéler sa peur de l'étranger,
Occulter son histoire, véritable dilemme,
De parler du nazisme sans évoquer l'Allemagne
D'oublier trop souvent, la fuite des exilés,
Hors frontières de l'Europe, aux pays de cocagne,
Des juifs de Pologne, des réfugiés allemands,
Déportés politiques, des victimes ciblées,
D'autres stigmatisées pour moeurs ou religion,
On confond trop souvent l'appellation des camps.
Camps de concentration, c'est la déportation
Vers douze «camps de mort lente», beaucoup y sont restés
Camps d'extermination, c'est la mort assurée
Dans six camps de Pologne, Ils étaient tous gazés.

Zen-fiatlux.blogspot, le jeudi 22 mai 2014,
Sources :



Qui peut encore croire à l'expansionnisme de cet Europe ?
Qui peut accepter qu'une Allemagne expansionniste soit encouragée par Bruxelles, Berlin, Francfort, voir par les américains ?

Promesses non tenues, on part dans l'inconnu.
L'utopie d'une idée qu'on nous a imposé
Une Europe solidaire, partager la misère,
Les Schuman et Delors, on les a crus sincères.
Sans doute, l'ont-ils été, ces gens de qualité,
Sur leur vision d'Europe, seule planche de salut
Pour une paix durable, on sortait de deux guerres..
"Tout le monde, il est beau, tout le monde, il est gentil"
Ce rêve irréaliste, aujourd'hui, a vécu.
Toutes les technologies, les pertes de repères,
L'économie virtuelle, la robotisation,
Etats de la zone euro ne tiennent qu'à un fil,
Déficit commercial, l'explosion du chômage,
L'immigration massive perturbe les nations
La France, plus généreuse, offre des avantages
L'accord de Schengen, plus d'contrôles aux frontières.
Perte de souveraineté, aux mains d'une commission,
D'une Banque Européenne au vrai statut privé.
Soumission innommable à une Allemagne altière,
La France mérite respect et considération
Pas question d'abdiquer à ces autorités.


Marine Le Pen, partout, secoue les eurocrates
Réveille les endormis, tracasse les nantis.
A force de mépriser la France et les Français,
A force de s'attaquer au peuple souverain,
A force d'être soumis au diktat de la gauche,
Le peuple n'en veut plus de tous ces ploutocrates
Qui détruisent leurs valeurs et abîment leur vie.
Toute la gent « trotte-menu » amuse les Palais.
Elysée et Bourbon, Luxembourg, ses jardins.
Ras-le-bol accumulé, les ennuis se chevauchent.
L'europe, la panacée, garantirait la paix.
Un soutien à cette thèse est une ignominie.
A l'Est et en Afrique, l'argument est surfait.
Politiques, journalistes, cessez cette calomnie.

zen-fiatlux.blogspot.com, le 29 mai 2014

vendredi 29 mai 2015

" Comme nous, certainement, vous aimez notre pays la France. .."

VERS LA RENAISSANCE D'UNE NATION

Par Jacques CLOSTERMANN - St Victoret - Février 2015
Président de Mon Pays la France
Administrateur du RBM, Délégué National auprès du Secrétaire Général.

" Bienvenu dans « Mon Pays La France », et merci de nous rejoindre aujourd'hui."

" Comme nous, certainement, vous aimez notre pays la France. Comme nous, vous êtes sensibles à tout ce qui est contenu dans ce nom, la France.

Tout simplement parce que c'est notre pays, le lieu où notre famille, nos parents, nos ancêtres possèdent une histoire commune.

Une histoire, cela suppose que le temps a passé et que bien des choses accumulées aient produite ce que nous sommes devenus aujourd'hui. Cela s'appelle avoir un " chez nous "  Un « chez nous » ni fermé aux autres, ni au monde. Ouvert, mais à l'unique condition que ceux qui veulent le rejoindre respectent ce que nous sommes, et surtout, ce que nous avons été. En quelque sorte, un club dont il faut respecter les règles si on souhaite y adhérer.

Car ce que nous aimons, ce qui nous fait vibrer, ce qui fait que nous ne vivons pas « hors sol », mais les pieds solidement ancrés dans la terre de nos ancêtres, ce sont deux mille ans d'histoire vécus sur une terre exceptionnelle.

Et nous avons le droit d'y être sensibles.

Nous avons le droit de vibrer aux lumières de la Provence qui inspiraient tant nos peintres,
nous avons le droit de vibrer devant les côtes découpées de Bretagne et la beauté de l'Ile de Bréhat,
nous avons le droit d'être émus par le magnificence de nos chaînes montagneuses, ou encore par la rude austérité des toits en lauzes du Massif Central.
Bref, nous avons le droit d'être admiratifs devant tant de beautés.

Nous avons le droit de reconnaître comme magnifique ce formidable patrimoine que sont nos abbayes, ou encore les châteaux de nos anciens rois.
Nous avons le droit d'admirer nos fabuleuses cathédrales et de reconnaître qu'elles sont nées d'une grande idée, qui a permis de faire vivre ensemble les hommes pendant deux mille ans.
Nous avons le droit d'assumer le fait que nous provenons de la Chrétienté, et de reconnaître, sans bigoterie aucune, ce que nous devons à l'Eglise Romaine : notre première constitution civile, qui organisa l'assistance aux pauvres, les soins aux malades, l'éducation aux enfants, la compassion aux souffrants, la répression des fauteurs de guerre par « la trêve de Dieu , et la première justice moderne, celle que les étudiants de la Sorbonne réclamèrent à Philippe Auguste au XIII siècle ». Et tant de choses encore...

Sans oublier nos racines judéo-chrétiennes, et nous savons bien que les juifs ont toute leur place dans une Histoire partagée avec eux.

Bref, nous avons le droit d'être émus devant tant de grandeur.

« Mon Pays La France » chérit tous les éléments qui se sont agrégés au fil du temps, pour constituer aujourd'hui une nation, et nous sommes fiers de cet héritage.

Nous comprenons aussi qu'étant mal informés, et incomplètement instruits des leçons de notre histoire, certains puissent ne pas être sensibles à l'émotion qui nous transporte.

Ancien de vieille souche ou nouveau venu des terres de l'immigration, pour que chacun adhère à la communauté de la nation française, il aurait fallu que le message soit retransmis par ceux qui ont revendiqué la charge de conduire le pays : les hommes et les femmes, comme on dit aujourd'hui, « entrés en politique ».

Or ceux-ci ont trahi le peuple français et, confisquant l'idée de nation au profit d'improbable et plutôt ridicule « vivre-ensemble », par leurs mensonges répétés, ont dispersé au vent des éléments de cohésion qui transformaient cet ensemble en une véritable « communauté de destin »


« Nos ancêtres les gaulois », appris et récité par cœur dans nos écoles primaires, était la première pierre angulaire à la construction mentale de cet édifice formidable qu’est la nation française, où l’homme, sujet du roi, puis citoyen après la révolution, se sentait chez lui parce qu’il savait ce qu’il devait au passé. Et même si ses ancêtres n’étaient pas tout à fait gaulois… il était prêt à partager quelque chose au sein d’une grande communauté. Ceci indépendamment de la couleur de peau ou de l’origine, mais avec la même base culturelle et en acceptant l’héritage. La France est une communauté multiethnique et multiraciale, en aucun cas multiculturelle, qui serait alors source de communautarisme et de ghettoïsation, nous le savons bien .
Ceux qui exhortent aujourd’hui bien imprudemment les minorités à faire valoir leurs particularismes et transformer ceux-ci en droits, ou encore appelant sans cesse à une impudente repentance, se doivent de relire Renan : la première condition posée à l’édification de cet édifice est de savoir tourner la page, acceptant ainsi l’héritage dans ce qu’il recueille de pire et de meilleur. « Good or Bad but my country ».


Aujourd’hui, si vous adhérez à cette idée pourtant bien raisonnable, d’arrogants censeurs feront de vous des passéistes, des racistes, des rétrogrades, des réactionnaires, voire des « sous-citoyens »… Vous serez accusés, stigmatisés, marginalisés, à défaut d’être pendus dans l’heure.

Nos responsables politiques, hélas bien mauvais et malhonnêtes bergers, ont préféré orienter les français, désormais animaux de laboratoire, vers des expériences sociétales où le citoyen-cobaye est prié de faire table rase de son héritage, et l’inciter à se diriger vers d’autres rivages qui sont autant de foires aux illusions…"

Ainsi, avec l'Europe, nous devrions parvenir au plein emploi, élever notre niveau de vie, construire une véritable citoyenneté européenne et, sans doute... guérir les écrouelles. Sans parler de l'Europe sociale, de la Défense ou de la Diplomatie, totalement absentes.

A la sortie de l'éprouvette nous avons chômage de masse, paupérisation d'un peuple, recul des prestations sociales, immigration incontrôlée, insécurité partout et, peut-être, demain la guerre. Mais dans ce jeu de dupe, chacun pourra épouser qui il voudra, et les filles seront invitées à se sentir un peu moins filles, et les garçons un peu moins garçons. Bref, nous en sortirons libre de penser à l'envers, mais pauvres... Etait-ce bien le mandat que nous avions confié à nos « politiques » ?." La suite ici :

Et la France dans tout cela ?



Facebook : Alain Février
Twitter : alain Février @fiatlux

mercredi 27 mai 2015

Après cette Panthéonade d'hier, les problèmes cruciaux de civilisation et d'identité sont le coeur du problème !


« Dimanche » 28 mai 2006

L'analyse et les réponses du Père Jésuite Henri Boulad sont clairvoyantes et modérées dans le propos. C'est pour cette raison que je vous fais suivre ce document.

CHRETIENS ET MUSULMANS
Peuvent-ils s'entendre ?

L’actualité de ces derniers mois l'a montré à l'envi: les tensions entre le monde musulman et le monde occidental, loin de s'apaiser, ne cessent d'augmenter. Faut-il pour autant craindre un choc des civilisations, comme l'annonçait, il y a quelques années, le politologue américain Samuel Huntington? Le philosophe et théologien Henri Boulad (notre photo). Jésuite d'Alexandrie, nous livre son point de vue. Des idées qui ne plairont sans doute pas à tout le monde, mais qui méritent malgré tout d’être versées au dossier.

Que pensez-vous des crimes racistes commis à Anvers, le 11 mai dernier [2006], par le jeune Hans Van Temsche ? 

Je les condamne bien entendu, mais il faut bien être conscient que ces crimes sont l'expression d'un mécontentement et d'une certaine inquiétude au sein de la population belge à l'égard de l'islam. Une inquiétude que j'estime personnellement tout à fait justifiée, dans la mesure où un islamisme pur et dur est en train de s'infiltrer chez vous en vue d'une reconquête de l'Europe. J'ai eu moi-même plusieurs fois l'occasion d'entendre des musulmans radicaux s'exprimer en ces termes: "Vous nous avez arrêtés à Vienne et à Poitiers, mais nous irons plus loin. Grâce à votre démocratie et à votre liberté, l'Europe sera bientôt à nous." Voilà pourquoi je ne cesse depuis des années d'appeler les responsables européens à faire preuve de plus de vigilance et de lucidité, ainsi qu'à davantage de rigueur dans l'application de la loi. Ce n'est pas parce que les islamistes crient fort et s'affichent dans leur altérité, qu'il faut prendre peur, s'incliner et se taire. Il ne faut pas oublier que le nazisme est entré en Europe de la même manière, c'est-à-dire par la voie démocratique..

Votre crainte n'est-elle pas exagérée ?

Non, car vous n'allez pas tarder à avoir une majorité musulmane en Europe. En effet, dans 50-60 ans, par le jeu combiné de la démographie galopante des musulmans, de l'immigration et des conversions, les musulmans seront aussi nombreux, si pas plus, que les Européens de souche. Et je n'ose pas imaginer ce qu'il en serait si vous aviez l'immense bêtise d'introduire la Turquie dans l'Union. Non, il faut que les Européens se ressaisissent et réaffirment leurs valeurs, de manière musclée si nécessaire, car les islamistes, eux, ne dorment pas et n'ont aucun scrupule à exploiter les failles du système démocratique. Le problème, c'est que la plupart des Européens préfèrent se taire et faire semblant de ne rien voir, par peur d'être taxés de racistes ou d'extrémistes

Êtes-vous conscient que vos propos ne sont finalement pas très éloignés de ceux de l'extrême droite ?

Je suis heureux que vous me posiez la question, car je tiens à ce que les choses soient
claires: je désapprouve totalement la politique de l'extrême droite, ainsi que le recours à la violence pour régler ce genre de problème. Je ne veux pas semer l'intolérance, mais je ne veux pas non plus qu'au nom de la tolérance, on laisse les islamistes nous imposer leurs règles. J'estime en effet qu'il y a un seuil à ne pas dépasser. Je suis prêt à accueillir l'étranger, à lui ouvrir les bras et à l'aider, dans la mesure où il est prêt à jouer le jeu avec moi, à respecter mes valeurs. Si, par contre, il vient pour m'imposer son point de vue et me mettre à la porte de ma propre maison, alors je dis non.

Il me semble que vous accordez beaucoup d'importance aux islamistes, alors que ceux-ci ne représentent qu'une petite minorité

Bien sûr qu'il s'agit d'une minorité, mais c'est elle qui, actuellement, mène la danse et parle haut et fort. Il ne faut pas oublier que les foules sont suiveuses et se laissent facilement manipuler. Je ne suis d'ailleurs pas du tout sûr, par exemple, que les jeunes filles qui se voilent le fassent de leur propre gré. Derrière leur décision, se cache souvent un père, un frère, un oncle, un cousin ou un mari. Voilà pourquoi les musulmans ouverts et libéraux doivent absolument prendre la parole et s'insurger contre ces fondamentalistes qui prétendent parler au nom de l'islam. Nous devons les y encourager.

Que rejettent exactement les islamistes ? L'Occident ou le christianisme ?

Les deux, car dans leur esprit, l'un ne va pas sans l'autre. Pour eux, accepter l'Occident ou le christianisme, c'est accepter la liberté de conscience, la liberté religieuse, ainsi que toute une série de valeurs qu'ils estiment incompatibles avec l'islam. En fait, ils ont l'impression qu'en s'occidentalisant, en se modernisant, ils perdent leur identité. Or, la plupart des musulmans aspirent à cette modernité. Malheureusement, les quelques intellectuels qui osent le dire et qui réclament une réforme de l'islam sont aussitôt réduits au silence et considérés comme des traîtres.

Que pensez-vous de l'affaire des caricatures de Mohammed ?

Je comprends et partage l'indignation des musulmans, mais je leur rappelle au passage qu'eux-mêmes ne se gênent pas, dans certains pays, pour tourner en dérision la foi chrétienne ou présenter Jésus sous un jour peu favorable. Ils voient la paille qui est dans notre oeil, mais pas la poutre qui est dans le leur. Ce que je réclame donc, c'est la réciprocité. Je m'étonne. par contre, que les Européens soient si prompts à ridiculiser le Pape et l'Église catholique, mais n'osent pratiquement rien dire à propos des musulmans et des juifs, comme si ces deux groupes étaient intouchables. Je ne comprends pas très bien ce "deux poids, deux mesures" et me demande ce qu'il cache.

Propos recueillis par Pascal ANDRE

NDLR: Le Père Henri Boulad vit en Egypte, un pays majoritairement musulman, où les chrétiens font régulièrement l'objet de discriminations, principalement les coptes.

« Dimanche » 28 mai 2006


Notre hiérarchie politique au sommet de l'ETAT serait-elle toujours à la recherche de clivages idéologiques et sociaux ?. Par les temps qui courent, c'est jouer avec le feu !.

samedi 23 mai 2015

Une cité sans Dieu qui a perdu son âme, Une tour de Babel qui est ingouvernable,


" Je suis venu mettre le feu à la terre !"

Zombis du onze janvier, l'utopie socialiste
L'esprit du onze janvier est parti en fumée.
Esprit de Pentecôte montre aux idéalistes
De ce monde dévoyé, qu'il faut se réveiller.

Une cité sans Dieu qui a perdu son âme,
Une tour de Babel qui est ingouvernable,
Un peuple divisé qui ne se comprend plus.
Gouverner à vingt-huit, véritable infamie,
Europe cette folie, annonciatrice de drames
Les Etats sous tutelle, ce n'est pas acceptable
B.C.E., Bundesbank, alimentent cette bévue.
Esprit de Pentecôte stoppe cette tragédie.

Babélisme d'eurocrates est voué à l'échec,
Le prestige de la France a perdu son aura.
Peuple bouc émissaire des erreurs passées
L'Europe de Bruxelles a l'esprit mercantile.
Humaniste dépourvu, le règne des métèques
Ils n'ont ni foi, ni loi et s'attaquent aux Etats.
Dieu envoie ton Esprit à ces écervelés
Qui mettent tous les Pays en situation fragile.

Alain Février, Dimanche 24 mai 2015, 7 h 00
http://zen-fiatlux.blogspot, http://zen49.blogspot.

jeudi 21 mai 2015

Le courage politique aux abonnés absents, Radicalisation dans les écoles publiques,

© Musée du Louvre/A. Dequier - M. Bard
René Descartes, Musée du LOUVRES 
« Discours de la méthode : Le bon sens est la chose du monde la mieux partagée »

L'enseignant, un métier très dévalorisé !.

Faut-il envisager la réforme des consciences
Avant de s'attaquer à la conscience de classe ?.
Qui osera le dire, réveiller les consciences,
L'islam dans nos écoles, il a pris trop de place.
Parler de la Shoah, de la guerre d'Algérie,
L'autocensure existe pour maintenir la paix.
Professeurs insultés, menaces de la fratrie,
Notre système scolaire évite certains sujets !.

Le courage politique aux abonnés absents,
Radicalisation dans les écoles publiques,
Le refus du gamin, l'exigence des parents,
L'enseignant, isolé, adapte sa rhétorique !.
Pays des droits de l'homme occulte son Histoire,
Proche-Orient, Israël et même le Christianisme,
Sont des sujets hostiles, propos rédhibitoires
Qui creusent le fossé Judaïsme, Islamisme !.

Alain Février, zen49, zen-fiatlux.blogspot.
Vendredi 22 mai 2015, 7 h 00 

Facebook-Twitter

mercredi 20 mai 2015

L'échelle des valeurs est partie à la casse. La France UMPS est au fond d'une impasse !.



Pseudo-intellectuels, vous les sous-citoyens,
Êtes-vous des passéistes aux dires des socialistes ?
Vous devez vous plier aux ordres étatiques,
L'héritage du passé, Histoire sans lendemains,
L'Europe du plein-emploi, une idée utopiste,
France multiculturelle, folie des politiques.

Une gauche socialiste, une droite collabo,
Sans consulter le peuple, provoquent ce chaos.
Bilan catastrophique après douze ans d'euro,
Le recul social et le chômage de masse,
L'échelle des valeurs est partie à la casse.
La France UMPS est au fond d'une impasse !.

Ministres, députés, Français, Européens
Politiques cumulards, les sénateurs nantis,
Fonctionnaires, conseillers avec les reclassés,
Au dire des experts, ils ne se privent de rien !.
À charge des contribuables, ce n'est pas un souci,
Les premiers concernés, ce sont les retraités.

Alain Février, zen49, zen-fiatlux.blogspot. Jeudi 21 mai 2015, 6 h 30.


Plus de 13 millions de retraités voient leur pouvoir d'achat reculer !. 2014-2015 aggraveront leur situation. Les pensions du régime général [secteur privé] sont gelées jusqu'en octobre 2015, sur ordre du dictateur Manuel Valls. Pas question de solliciter les retraités du public, ils sont comme les ministres et les parlementaires : Pour eux, il n'est pas prévu de toucher à leur pension !.

16 octobre 2010

Nombre de personnes impactées: on estime à 13,5 millions le nombre de retraités qui verront leur pouvoir d’achat reculer. Pour l’Insee, le niveau de vie des retraités va désormais baisser par rapport à celui des actifs.
Economies prévues avec cette mesure: 1,3 milliard d’euros.
Le Premier ministre Manuel Valls a précisé les mesures du plan d’économie de 50 milliards, mercredi 16 avril 2014, devant la presse à l’issue du Conseil des ministres.

Le gel de la revalorisation des pensions du régime général jusqu’à octobre 2015 a été annoncé mercredi 16 avril 2014 par le Premier ministre.

Si le revenu fiscal de référence [ le revenu fiscal de référence de 2011 est inférieur à 10 024€ pour une personne seule (15 376€ pour un couple) sont exonérés de CSG-CRDS en 2013] est supérieur à ces plafonds, mais que l’impôt sur le revenu de 2012 est inférieur à 61€, le taux de CSG est minoré et passe à 3,80% (celui de la CRDS ne change pas). Depuis le 1er avril, s’ajoute une contribution additionnelle de solidarité pour l’autonomie (Casa) de 0,3% sur les pensions de retraite des personnes imposables et redevables de la CSG au taux plein de 6,6%.
En clair: les pensions du régime de retraite de base ne seront pas indexées par rapport à l’inflation. Le coût de la vie peut augmenter, le montant de ces pensions restera identique jusqu’en octobre 2015. Jusqu’à présent, les retraites du régime général étaient augmentées en suivant l’inflation.
Sources Insee, documents personnels, Public-Sénat.

C'est au fond de l'abîme qu'on regarde vers le ciel.
On se demande pourquoi, on est tombé si bas ?.
L'épilogue d'une europe qui lui manque l'essentiel,
L'adhésion patriote, le peuple n'en veut pas.

lundi 18 mai 2015

Aimer sincèrement les gens qui vous entourent, Et vivre pleinement la joie qu'ils vous procurent...

Berges de Maine, début du siècle dernier

Aimer sincèrement les gens qui vous entourent,
Et vivre pleinement la joie qu'ils vous procurent,
L'essentiel dans la vie, c'est de l'avoir compris.
Laissez donc aux nantis, la joie d'être trahis !.

Parlement européen de Bruxelles, paradis pour certains !

A tous ces moutonniers, à tous ces bien-pensants,
Ce monde préfabriqué , vous l'avez cautionné !.
A Tous ces politiques qui squattent les Parlements,
Cette situation tragique, vous l'avez provoquée !.
A tous ces carriéristes, à tous ces arrivistes,
Ce constat effrayant, c'est votre suffisance !.
Dans chaque ministère et chaque Institution,
Dans tous les cabinets, chez nos parlementaires,
Dans toutes les régions, les Agglomérations,
Combien sont recrutés par des intermédiaires,
Complices d'un parti, d'un réseau familial,
Enfants, épouses, ami(e)s, avec ou sans acquis ?.
Toutes ces incompétences, au niveau national,
Sont-elles à l'origine de nos nombreux soucis ?.

Alain Février, zen49, zen-fiatlux.blogspot.
Mardi 19 mai 2015, 6 h 00
 La queue de l'énorme manifestation du 11 janvier 2015 à ANGERS 
Des masques sont tombés avec toutes les frasques
Des as du crayon, des faiseurs d'opinion !.
Charlie du onze janvier va leur coller aux basques.
Toute son exploitation provoque la suspicion.

L'esprit de cette manif, c'est un coup de canif
Dans toutes les croyances qui ont leur importance.
Reprenons nos esprits et taillons dans le vif.
Pourquoi tant d'importance, ça frise l'indécence.

jeudi 14 mai 2015

Notre langue française, elle n'est pas recyclable. Chaque mot a un sens, une histoire pragmatique

Photo captée sur twitter

Appelons les choses telles qu'elles sont !

« Quand je n'ai rien à dire, je veux que ça se sache »
Comme Raymond Devos, je parle pour ne rien dire !.

Apprendre, lire et compter, maîtrise indispensable
Pour comprendre, accepter, avec l'esprit critique,
L'histoire de son pays, d'où l'on vient où l'on va.
Notre langue française, elle n'est pas recyclable.
Chaque mot a un sens, une histoire pragmatique
Que tous les linguistiques brocardent en bla-bla-bla
« Ce qui se conçoit bien, s'énonce clairement
Et les mots pour le dire arrivent aisément »,
Citation de Boileau oubliée trop souvent
Par nos Institutions et nos gouvernements.
Vos discours emphatiques, votre grandiloquence
Sont un vrai handicap pour en saisir le sens !.

Conception des programmes sans aucun état d'âme,
Ce n'est pas une nouvelle, c'est une confirmation
Que nos têtes pensantes mériteraient un blâme.
Comment faire évoluer toute cette Institution,
Qui n'a qu'une seule vision, principe d'égalité ?.
Le désir de comprendre et le goût du savoir
Ils ne peuvent s'acquérir dans notre société,
Qu'avec une adhésion au sens du devoir.
Un enfant d'immigré, une communauté,
Qui parle à la maison une langue étrangère,
L'enfant est prisonnier de la langue imposée.
C'est bien lui la victime dans le système scolaire.
                                                     
Alain Février, zen-fiatlux, zen49.blogspot.
Vendredi 15 mai 2015, 7 h 20

Chers Académiciens, pseudo-intellectuels,
Vous êtes méprisés par un gouvernement.


mardi 12 mai 2015

Dans ce monde dévoyé, de médias empressés.Club Med à l'Elysée dans une France à la peine.Fête de l'Ascension.

Cathédrale Sainte-Cécile à Albi
Quand un maire socialiste détourne des fonds publics ;
Quand un élu de droite abuse de ses fonctions,
Les partis installés s'excusent d'être laxistes !.
Quand un Front National gère bien les fonds publics,
Quand il remet de l'ordre, pratique une saine gestion
Les partis installés osent dire qu'il est raciste !.

Dans ce monde dévoyé, de médias empressés
Prêts à se désavouer pour défendre leur emploi,
Leur éthique au panier, leurs infos orientées,
Dans ce méli-mélo, Le peuple est aux abois.
Pauvres de nous, Français qui ont donné les clés
A une Europe souillée et de mauvais aloi.

Club Med à l'Elysée dans une France à la peine,
Voyages privilégiés, Dictatures militaires,
Qui écrasent leur peuple, entretiennent la misère.
Tous ces aventuriers critiquent Marine Le Pen,
Qui ose défier cette caste, tous ces parlementaires.
Ils n'ont qu'un seul désir, protéger leurs arrières.


Jeudi, les catholiques fêteront l'Ascension,
Le Christ ressuscité, la « lumière du monde »
Dans toutes les églises, le cierge pascal s'éteint.
Jésus quitte la terre, abandonne sa mission
Invitant ses apôtres à parcourir le monde,
Aller prêcher partout quel sera son destin !.


L'Ascension du Seigneur est sanctuarisé.
Les Evangiles nous disent : Il est montée au ciel.
Prendre au pied de la lettre cette image liturgique,
C'est l'oeuvre destructrice prônée par les athées !.
A ces Libres-penseurs qui propagent leur fiel,
Vous en avez le droit dans un ETAT laïc !.

Renier ses origines, oublier l'Occident,
Radier les fondements de notre société,
La bible du Nouveau, de l'Ancien Testament,
C'est l'unique témoignage donné au monde entier,
Sa croyance, ses valeurs ne sont pas négociables.
Fondé aux septième siècle, révélation d'Allãh,
Au prophète Mahomet, l'Islam est implacable
Le dogme fondamental serait donc la charia ?.
Européens, Français refusent l'insupportable.


Béhuard, près d'Angers-49

Hier soir, sur RTL, l'histoire des Biterrois,
Descendants de Cathares et autres Albigeois,
L'invité " historien " décline sa vérité,
Ses propos " hérétiques " sur la ville de Béziers.
Doctrine d'un cathare oppose le bien au mal.
Qui était donc visé, est-ce le Front National ?.
C'est pas très catholique, toute cette polémique.
Nombreuses communautés, diversité ethnique,
Le slogan " Vivre ensemble ", lubie du socialisme,
Le pouvoir est aux mains du communautarisme.
Danger sous-estimé par nos gouvernements
Qui a plongé la FRANCE dans un climat violent.
Alain Février, zen-fiatlux, zen49.blogspot.
Mercredi 13 avril 2015 à 7h15


Pour tous les baptisés, c'est le jour d'espérance
D'une joie définitive quand ils le rejoindront.
Ce Dieu si mystérieux, à nos yeux capricieux.
Avoir la foi en soi donne la chance d'être heureux.
N'y voyez aucun mal, ni de prosélytisme
Et rien d'ostentatoire dans mon catholicisme.

« Ubi bene, ibi patria » : Où l'on est bien, là est la Patrie

Facebook – Google : Alain Février
Twitter : @fiatlux49-Alain Février